Armoiries
A A A

Municipalité de Notre-Dame-du-Portage

NOUVEAUTÉS À LA BIBLIOTHÈQUE

Communiqué : jeudi 5 mars 2020
Par Pour tous les goûts!
NOUVEAUTÉS À LA BIBLIOTHÈQUE
Municipalité de Notre-Dame-du-Portage
[Annonce]
[Annonce]
[Annonce]
Suivez-nous sur acebook


Sujet :

Autopsie d’une femme plate
Autopsie d’une femme plate « J’aime quelqu’un d’autre. » Ma tête s’est remplie de sang. Mes yeux, sous la poussée, ont vibré dans leur orbite ; quelques millilitres de plus et ils s’exorbitaient. Ça m’a paru tellement insensé que j’ai jeté un oeil à la télé en souhaitant que les mots viennent d’ailleurs. Mais les deux vedettes qui essayaient de fourrer un poulet au prosciutto riaient à gorge déployée. Elles ne parlaient pas de désamour. « Diane... je voulais pas... c’est pas toi, mais... ouffff... » Ainsi débute Autopsie d’une femme plate. Quelques jours avant les festivités marquant leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, Diane Delaunais, quarante-huit ans, est délaissée par son mari, parti vivre une histoire d’amour avec « quelqu’un d’autre (sexe non déterminé, mais prévisible) », assurément plus jeune. Une histoire banale ? Pas vraiment... puisqu’elle est racontée par Marie-Renée Lavoie avec le sens de l’observation et la grande vivacité d’esprit qu’on lui connaît, le tout agrémenté d’une bonne dose d’humour et de tendresse.
l’institut

Minneapolis. Luke Evans, jeune surdoué de 12 ans, est enlevé et ses parents sont tués. Il se retrouve à l’Institut comme d’autres enfants doués de pouvoirs psychiques. Pour quitter la section du Front Half, Luke doit réussir des tests. Selon Mme Sigsby, la directrice, s’il y parvient, il gagne des récompenses et passe ensuite au Back Half, mais personne n’y est encore jamais parvenu.



Diane demande un recomptage

Jacques (j’ai soufflé intérieurement, du calme, Diane, du calme)... j’ai des amis incroyables, une job gratifiante, un nouveau chum (il a très légèrement sursauté, moi aussi), je me suis jamais sentie aussi bien, aussi belle, nos enfants sont heureux, en santé, si on m’offrait de rencontrer Dieu en personne, je saurais même pas quoi y demander. Celui de nous deux qui passe pas à autre chose, c’est toi, mon vieux. » Diane a dû faire une croix sur son mariage, mais elle a encore assez d’amour pour trente. Alors elle donne généreusement : d’abord à ses grands enfants, puis à sa meilleure amie Claudine et à ses filles, et bientôt, à toute une classe de petits qui ne demandent pas mieux, et même à Madeleine, l’adorable voisine fripée toute perdue dans sa grande maison ouverte au vent et aux chats. Ça en laisse encore assez pour un homme capable de la faire sentir comme une reine... Lady Di, ça sonne bien, non?


Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon
Paul Hansen est superintendant dans la résidence L’Excelsior. Quand il n’est pas occupé par ses fonctions de concierge ou de gardien, il apprécie s’occuper des habitants. Mais quand un nouveau gérant arrive, les conflits éclatent.


Le consentement

A 13 ans, l’auteure rencontre G., un écrivain âgé de 50 ans. Ils entament une relation un an plus tard. La romance tourne au cauchemar lorsqu’elle comprend qu’il collectionne les jeunes filles et pratique le tourisme sexuel. Trente ans plus tard, elle revient sur l’emprise que cet homme a exercé sur elle, dénonçant la complaisance d’un milieu littéraire aveuglé par la notoriété.

Fléau sans frontières

Julie est à bout de nerf : il lui faut des vacances. Ca tombe bien, elle remporte un concours et gagne un voyage aux Bahamas. C’est la fête ! Mais c’est sans oublier ce diablotin de Nelson qui se glisse dans ses bagages et en jaillit sous les yeux du douanier. Terminé les Bahamas. Direction les vacances à la ferme. Mais ce séjour champêtre sera-il des plus calmes ? Rien n’est moins sûr.



Cyclone Destroy

Nelson, l’insupportable diablotin orange, s’est incrusté dans la vie de Julie, une jeune et jolie célibataire, et de Floyd, un labrador pataud. Il n’a pas son pareil pour empoisonner chaque instant de la vie de ses deux victimes favorites et de tous les infortunés qui croisent son chemin.


Tête à claques
Nelson, c’est l’ insupportable diablotin qui vient dans la vie de Julie, une jeune et jolie célibataire, et de Floyd, un labrador engourdi. Mais attention, personne n’est à l’abri de cette malédiction orange ! Nelson a largement assez de défauts pour dynamiter le quotidien de tous les infortunés qui croisent son chemin...
Copyright © 2010-2021 Municipalité de Notre-Dame-du-Portage Municipalité de Notre-Dame-du-Portage - Tous droits réservés.