Municipalité de Notre-Dame-du-PortageMunicipalité de Notre-Dame-du-Portage
Comité CCU

Passer au contenu principal

Comité CCU

Facebook RSS Bottin des entreprises Réservation de salleQuestions et réponses Nous joindre
Crédit photo : Stéphanie Jean

Dans la plupart des municipalités, il y a un plan d’urbanisme qui détermine les règles générales de construction et un CCU (Comité consultatif en urbanisme) dont le rôle est de donner des avis au conseil municipal qui décide de l’acceptation ou des refus des projets qui lui sont soumis. Le CCU, Comité Consultatif en Urbanisme, a commencé cette année à publier des chroniques dans l’Info-Portage. La première chronique parlait des maisons ou terrains qui avaient besoin d’amour. Nous félicitons les citoyens qui sont passés à l’acte par des travaux, mineurs ou majeurs. Il y a évidemment des améliorations coûteuses, mais souvent, un coup de pinceau, un redressement, un nettoyage suffisent à donner un plus beau coup d’œil pour les résidents et les visiteurs qui passent chez-nous.

Fleuve et coucher
Pour chacun d’entre nous, la vie de chalet est synonyme de vacances et de détente, de contact avec la nature et de vie simple, en famille ou avec des amis, d’un été à l’autre, et même de génération en génération. Que le chalet soit modeste ou spacieux, il est un coin de paradis bienfaisant auquel nous nous attachons profondément, au point souvent de désirer vivre en permanence à Notre-Dame-du-Portage. Désir également partagé avec ceux et celles qui voient, dans le cadre enchanteur du Portage et sa proximité de Rivière-du-Loup, un atout indéniable pour s’y installer. La vocation de notre municipalité évolue donc et si la tendance se maintient, de haut-lieu de la villégiature, elle deviendra lieu de résidence permanente.   Ceci n’est pas sans impact ni risque sur la préservation de notre patrimoine architectural, la cohérence de la route du Fleuve et même l’harmonie de Notre-Dame-du-Portage. Notre patrimoine est essentiellement lié à la villégiature et plusieurs résidences saisonnières en sont les joyaux. Sont-elles appelées à n’être que des témoins de notre histoire passée, voire même à disparaître sous une autre identité ? Transformer une maison secondaire pour y vivre à l’année est légitime, mais représente un défi véritable, surtout si celle-ci a une valeur patrimoniale. Comment réussir ces conversions majeures mais combien délicates ? Comment créer une heureuse cohabitation entre les maisons de villégiature et les constructions neuves ? Comment assurer le passage fluide d’habitations de différentes époques, des plus anciennes aux plus contemporaines? Les réponses à ces questions ne sont pas simples. Apprenons de nos expériences passées, corrigeons le tir si nécessaire, progressons dans la bonne direction, en visant le meilleur individuellement et collectivement. Chaque demande de rénovation, d’agrandissement, de transformation, de construction, voire de démolition soumise au Comité consultatif d’urbanisme (CCU) concerne au premier chef le propriétaire qui requiert un permis mais également toute la population de Notre-Dame-du-Portage, car ces projets ont le pouvoir de modifier notre environnement architectural dans la bonne voie.
Claire Simard, membre du CCU

CHRONIQUES PRÉCÉDENTES


SIÈGE ET NOM DES MEMBRES

Sous la présidence de M. Michel Samson

Siège no 1 : Jocelyn Guimont
Siège no 2 : Pierre Dion
Siège no 3 : Michel Samson
Siège no 4 : Claire Simard
Siège no 5 : Myriam Mongrain
Siège no 6 : France Paquin
Siège no 7 : Suzette de Rome
Siège no 8 : Vincent More